TRANSMISSION /
FORMATION SPECIALISEE / ATELIERS PEDAGOGIQUES

FORMATION SPECIALISEE / ATELIERS PEDAGOGIQUES

PATRIMOINE CINÉMATOGRAPHIQUE ET TRANSMISSION

Laure Sainte-Rose propose une formation technique et théorique spécialisée, dans les domaines de la restauration, sauvegarde et conservation de films cinématographiques, sous forme de modules dans le cadre de stages, journées d'études ou master universitaire.

Approche éthique et déontologique des questions liées au patrimoine cinématographique. Réflexion autour de la question du transfert sur de nouveaux supports. Apprentissage méthodologique et esthétique de la restauration: inventaire d'un fonds film, expertise d'état physico-chimique des éléments image et son, techniques de remise en état et sauvegarde d'éléments originaux.

Etudes de cas choisis parmis un corpus de films d'auteurs, films d'artistes, films expérimentaux, films amateurs.

Formation supérieure : Université, Ecole d'Art, Institut National du Patrimoine

  • 2015 - Université Lumière Lyon II, master Arts de la Scène, de l'Image et de l'Ecran, Lyon
  • 2014 - Université Lumière Lyon II, master Arts de la Scène, de l'Image et de l'Ecran, Lyon
  • 2014 - Direction des Services Départementaux de l'Education Nationale de l'Isère, formation continue des enseignants, dispositif Petit Cinéma de Classe, Grenoble
  • 2013 - Université Lumière Lyon II, master Arts de la Scène, de l'Image et de l'Ecran, Lyon
  • 2013 - Cinémathèque Française, Paris
  • 2013 - Université Paris-Est Marne-la-Vallée, master Lettres et Arts, spécialité cinéma-audiovisuel-archives et musiques, Marne-la-vallée
  • 2012 - Université Lumière Lyon II, master Arts de la Scène, de l'Image et de l'Ecran, Lyon
  • 2012 - Cinémathèque Française, Paris
  • 2012 - Université Paris-Est Marne-la-Vallée, master Lettres et Arts, spécialité cinéma-audiovisuel-archives et musiques, Marne-la-vallée
  • 2011 - Institut National du Patrimoine, département des restaurateurs, section photo, Paris
  • 2010 - Ecole Supérieure de l'Image d'Angoulême/Trafic Image
  • 2009 - Institut National du Patrimoine, département des restaurateurs, section photo, Paris
  • 2008 - Le Lux, Scène nationale de Valence
  • 2008 - Institut National du Patrimoine, département des restaurateurs, section photo, Paris
  • 2008 - Festival international du film de Rotterdam, Filmwerkplaz/Worm, Rotterdam
  • 2005 / 2007 - Université François Rabelais/Centreimages, Tours
  • 2004 - Ecole Supérieure de l'Image d'Angoulème/Trafic Image
  • 2004 - Association Mire, laboratoire artisanal de cinéastes, Nantes
  • 2004 - Galerie Kapelica, Ljubljana (Slovénie)
  • 2003 - Ecole Supérieure de l'Image d'Angoulême/Trafic Image
  • 2003 - Université Paul Valéry, Arts du Spectacle, section photo, Montpellier
  • 2000 - Ecole Supérieure de l'Image d'Angoulème/Trafic Image
  • 2000 - Rencontres cinématographiques de la Seine Saint-Denis, Montreuil
  • 2000 - Cinémathèque de Grenoble
  • 1994 - MJC Terre Neuve, Dunkerque
  • 1994 - Ecole Nationale des Beaux-Arts de Grenoble
  • 1993 - Université de Leuven (B)

IMAGES D'ARCHIVES ET CRÉATION

Ad libitum conçoit des ateliers de pratiques cinématographiques, à partir des images d'archives issues de sa collection de films amateurs.

Il s'agit de travailler la réappropriation d'une image cinéma, dans une dynamique de création et d'expression audiovisuelle contemporaine. L'utilisation des techniques de montage, de tirage, de manipulations chimiques ou d'intervention directe sur pellicule, permettent d'inventer à partir d'un matériau existant.

LE CINEMA COMME ART PLASTIQUE : UNE PRATIQUE DU CINÉMA DIRECT

Ad libitum propose un apprentissage du cinéma envisagé comme art plastique.

Née d'une pratique artisanale du cinéma, l'approche joue de la compréhension du processus d'élaboration d'un film, étape par étape :
prise de vue, développement et tirage, montage de la pellicule, projection.

Cette pratique originale, autant ludique que théorique, consiste à mettre en valeur les principes essentiels du processus cinématographique (la lumière, le mouvement, le ruban filmique) en les détournant de leurs fonctions traditionnelles.

Il s'agit ainsi de développer le sens créatif que peuvent produire la fabrication et la manipulation de la matière même qui constitue les images.

La projection inclut le projecteur comme un instrument à part entière : c'est le moment où les images peuvent être assemblées et jouées en direct, à un ou plusieurs projecteurs.

Ecole, collège, lycée :

  • 2014 - Ecole Robert Desnos, Saint-Lattier 38210 (Ecole primaire CM1/CM2_Dispositif Petit Cinéma de Classe)
  • 2012 - Collège Didier Daurat / Cinéma 93, Le Bourget (Seconde_Dispositif culture au collège Seine Saint-Denis)
  • 2011 - Lycée Sainte-Cécile, La Côte Saint-André 38260 (Première option cinéma)
  • 2008 - Lycée Camille Vernet, Valence (Première option cinéma)
  • 2008 - Le Grand Séchoir, Musée de la noix, Vinay (Atelier périscolaire tout public)
  • 2003 - 2004 - Ecoles de Cras-Morette (Ecole maternelle et primaire)
  • 2000 - Lycée Noordover, Dunkerque (Terminale A3_option cinéma)
  • 1994 - 1995 - MJC Terre Neuve, Dunkerque (Ecole primaire)
  • 1994 - Centre culturel André Malraux, Vandoeuvre-les-nancy (Ecole primaire)

APPRENTISSAGE

  • Accueil d'étudiants stagiaires
  • Accompagnement de projets de recherche
  • Suivi d'études spécialisées

→ § "Atelier de restauration"