TRANSMISSION /
TRANSMISSION DU SAVOIR-FAIRE

TRANSMISSION DU SAVOIR-FAIRE

ACCUEIL D'ÉTUDIANTS STAGIAIRES

Des étudiants en enseignement spécialisé dans le domaine du patrimoine cinématographique (masters universitaires, écoles supérieures d’art, institutions patrimoniales) sont accueillis à l’Atelier et encadrés par Laure Sainte-Rose. Leur sont confiées entre autres, des missions d’identification, inventaire, constat d’état, analyse des altérations et dégradations, petites réparations d’éléments originaux films argentiques, préparation à la numérisation, documentation.

  • Accompagnement de volontaire en Service Civique :

De novembre 2018 à juin 2019, Ad libitum accueille Nina Moro, diplômée du Master Recherche en Etudes Cinématographiques à l'Université Grenoble-Alpes, dans le cadre d'un Service Civique. Au cours de cette expérience, elle assure les missions suivantes : enquêter et collecter sur le territoire, programmer des activités de diffusion de la collection auprès des publics, construire des partenariats avec les acteurs locaux, communiquer et animer des projections et événements culturels. Cette expérience sera également l'occasion pour elle de se former au travail technique d'atelier (constat d'état, préparation à la numérisation, visionnage d’éléments films...) auprès de Laure Sainte-Rose.

Accompagnement au traitement de fonds photographiques ou filmiques de particuliers :

A partir de juin 2018, Ad libitum accueille Adèle Poiré (Université Lumière Lyon II) dans le cadre d'un stage volontaire, pour un travail de restauration du fonds familial Lucien Poiré comprenant des vues stéréoscopiques sur plaques de verre, dont des plaques en couleurs autochromes et des plaques en noir et blanc. Le travail consiste à un inventaire, un constat d'état, une sélection des plaques pour une restauration et numérisation du fonds.

  • Accompagnement et suivi de projets de recherche :

En 2015, Ad libitum accueille Mathilde Chassagneux dans le cadre de son projet de mémoire : Une expérience cinématographique à l’épreuve du temps, sauvegarde et diffusion d’un film expérimental – Etude sur la conservation-restauration de "Soft Collisions Dream of the Good Soldier" de Yann Beauvais et Frederick Rock, 1991. (Diplôme DNSEP en conservation-restauration des biens culturels à l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon).

En 2013, Ad libitum a contribué à documenter le mémoire de fin d'études d'Emilie Leroux : Etude de la notion de ruine dans le cinéma expérimental à base d'archives. (Diplôme de l'Université Paris Est Marne-la-Vallée. Section cinéma, audiovisuels et archives. Parcours préservation et restauration des documents visuels et des oeuvres technologiques du XX et XXIe siècles).

  • Accès au traitement de la matière film dans le cadre d'un projet professionnel :

De 2013 à 2016, Ad libitum accueille Manon Magrez en parallèle à ses études à Turin en Italie, dans le cadre du master 2 "Valorisation des patrimoines cinématographiques", département cinéma et audiovisuel, université Paris VIII-Saint-Denis. Ces sessions lui permettent d'acquérir des connaissances techniques et méthodologiques dans le domaine de l'inventaire et de la gestion de collections, indispensables à son futur projet professionnel. Mémoire : "Le cinéma exposé : de la transformation du 7ème art en objet d'exposition".